Psychothérapeute, Psychanalyste, Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Infos de la semaine

Vous avez eu le permis, vous avez même parfois conduit pendant des années mais aujourd’hui vous avez peur de prendre le volant.

Cette amaxophobie créant une dépendance ou vous isole car elle vous empêche de profiter de votre liberté. Il  vous est impossible aujourd’hui d’accomplir ce que vous faisiez au préalable: déposer les enfants à l’école, aller au travail sans transports en commun, faire une course avant de rentrer à la maison…

Cette phobie touche éventuellement les adultes et essentiellement les femmes.

Les manifestations physiques de l’amaxophobie

Peur disproportionnée, palpitations, tremblements et paralysie physique.

Peur de ne pas arriver à maitriser la voiture, d’avoir un accident. Ces peurs peuvent être renforcées si vous partager votre véhicules avec des passagers. La responsabilité vous semble insurmontable.

Boule au ventre à l’idée de reprendre le volant même si l’on n’a pas eu d’accident au préalable.

Causes de l'amaxophobie :

La peur de l’échec en lien avec échecs ancien comme des échecs scolaires peuvent réapparaitre à l’occasion d’un nouvel apprentissage. Elle peut être réactivées et focalisées sur la conduite d’un véhicule.

Chacun réagi différemment au volant :

  • Certains sont très à l’aise au volant
  • D’autres ont quelques appréhensions. Il est logique d’avoir quelques craintes lors d’un voyage en voiture, lorsque l’on connaît mal la route par exemple. C’est même nécessaire pour être prudent mais cela ne doit pas devenir un blocage.
  • D’autres encore sont pris d’une peur panique et ont les manifestations citées plus haut. C’est une peur excessive, injustifiée.
  • Certaines personnes ont eu des problèmes de santé qui ont crées des peurs en eux, concernant l’avenir. S’installe alors l’amaxophobie qui semble représenter une protection inconsciente contre l’éloignement d’un lieu sécurisant.
  • Si certains ont été confrontés à des traumatismes comme des accidents de voiture, ou si un  proche en a été victime. 

Indication thérapeutique :

La psychothérapie peut-être une bonne indication nécessaire lorsque cette phobie devient trop handicapante ou est accompagnée d’autres symptômes. Cette phobie peut en effet s’étendre à tous les transports en commun. Cette méthodologie vous permettra de remonter à l’origine du traumatisme qui a déclenché l’amaxophobie et les causes profondes. C’est par le travail que vous parviendrez progressivement à retrouver votre autonomie et reprendre confiance en vous. Retrouver cette autonomie, c’est arriver à vous projeter à nouveau dans un avenir ouvert à la liberté.

L’hypnose : cette méthode a l’avantage d’être efficace, naturelle et rapide.

Dans le cas de phobie où les patients sont envahis par une peur incompréhensible pour eux, l’hypnose les rassure. Ils apprennent à accepter leur phobie et ainsi la dédramatiser et la supprimer. Ils arrivent à « lâcher prise », à sortir de leur inquiétude et à reprendre la maîtrise des situations. Chaque séance est adaptée au patient, de sa problématique et de l’origine de sa peur.


Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés