Psychothérapeute, Psychanalyste, Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Infos de la semaine

Réussir un couple est le rêve de chacun,  cependant ce peut-être parfois difficile car le succès est aléatoire. L’on sait qu’en France, un tiers de couple se sépare. Même si  aujourd’hui, cette situation est  perçue comme « banale », les séparations se passent souvent dans la souffrance psychique surtout s’il y a des enfants. De même, la souffrance est d’autant plus forte si elle réactive des abandons ou des ruptures affectives antérieures.

Comment un couple se dégrade ?

Soit l’amour n’est au rendez-vous que pour un court moment du fait de nombreux facteurs qui peuvent être perturbants dans un couple, soit l’organisation du couple permet la tranquillité et la continuité de la relation.

Dans un premier temps, le partenaire est idéalisé puis au fil des déceptions, des vexations, des trahisons, et des disputes, la discorde s’installe. L’équilibre trouvé pour les deux partenaires dans la stabilité du début de l’union, met en péril la stabilité de chacun.

Le doute, la crainte, les frustrations, le déni, la colère, les discussions stériles précèdent l’idée d’une séparation qui peut-être discrète ou violente. Il arrive également que l’un des deux partenaires entre en dépression, ce qui peut retarder la réalité de la séparation parfois, pendant plusieurs années.

Les causes de conflits sont nombreuses mais prennent plus ou moins d’importance en fonction de la personnalité, de l’éducation, des familles d’origine et du caractère de chacun des partenaires.

Les causes qui peuvent engendrer des crises :

Ce peut-être des causes apparemment simples. Par exemple la répartition des tâches ménagères qui ne semble pas être un problème pour certains est à l’origine de conflits pour d’autres. Les hommes sont parfois moins exigeants ou au contraire beaucoup plus que leurs femmes sur la tenue du ménage. Certaines femmes se sentent frustrées de devoir assumer toutes les tâches ménagères malgré le travail déjà effectué à l’extérieur. Il y en a toujours un qui s’investit plus que l’autre et cette différence est mal vécue.

Selon la culture familiale de  chacun des partenaires, les rôles sont distribués différemment dans le couple et la rencontre de ces deux modèles provoque des conflits.

Tout cela  pourrait être évités si chacun écoutait l’autre et cherchaient des compromis pour en faire un travail d’équipe.

Ceci associé à d’autres causes de discordes, souvent plus graves, tels que l’usure du couple et la routine quotidiennela naissance et l’éducation des enfants, l’infidélité, la répartition de l’argent, les mésententes sexuelles, l’absence de désir, le manque de communication, la relation aux familles respectives, les évènements de la vie, la recherche d’une identité et la possibilité d’une vie personnelle au sein du couple, sont à l’origine de séparation.

Les disputes engendrées, plus ou moins fréquentes, plus ou moins intenses font que n’arrivant pas à trouver une solution par eux-même, des couples encore dans le désir d’agir, cherchent des réponses auprès d’unpsychothérapeute de couple.

Le thérapeute de couple :

Ma qualité de psychothérapeute de couple formée à la Sorbonne par Mr et Mme Lemaire, ainsi que mon expérience clinique de plus de trente ans m’ont  permis d’aider de nombreux couples.

Le rôle du psychothérapeute de couple est de remonter dans l’histoire  du couple, les motivations inconscientes qui les ont mené à se choisir, leur mode du fonctionnement, la distribution des rôles, leurs milieux d’origine, les moments charnières des discordes et les causes inconscientes qui les sous-tendent… Pendant les séances, la parole est libre ainsi que les associations d’idées qui sont nécessaires pour la compréhension du fonctionnement du couple. Le langage non-verbale est également pris en compte. La parole est d’autant plus libre que les partenaires savent qu’en aucun cas, ils ne seront confrontés à un jugement. Le thérapeute de couple, tiers présent pour aider le couple ne se comporte jamais en juge.

Le thérapeute de couple, doit également comprendre la demande et les attentes de chacun. Certains couples viennent dans l’espoir de se retrouver mais sur d’autres bases tandis que d’autres couples trop avancés dans le processus de séparation envisagent leur vie autrement. D’un commun accord, ils souhaitent être guidés et soutenus pendant leur séparation. Il arrive parfois que les psychothérapies de couple débouchent sur une demande de psychothérapie individuelle.

Durant les séances, il est flagrant que certains sont prêts à avancer vers une réconciliation face au signal d’alarme émis par les disputes alors que d’autres, plus défensifs, n’arrivent pas à assumer leurs responsabilités et rejettent la faute sur l’autre. Au psychothérapeute de couple de faire part de ce constat aux personnes concernées.

Travailler sur les phénomènes de crises est fondamental pour revoir les bases du couple. Sont abordées lescauses des disputes et les risques de les laisser s’installer. Elles sont la première marche vers l’escalade de la violence verbale et parfois physique. Pour éviter ce déferlement de colère et garder la maitrise de ses émotions, il est proposé au couple de déterminer un signe commun (comme tendre le pouce… ) qui exprimer que le risque de débordement est présent et que l’un d’entre eux doit quitter la pièce, aller respirer dehors. La conversation pourra reprendre à un moment plus calme. Il n’est jamais bon de réagir à chaud.

Le psychothérapeute de couple aborde ensuite la compréhension du sens profond de la dispute qui n’est souvent qu’un prétexte pour exprimer une colère refoulée ou simplement pour communiquer. Certaines personnes ont été préparées par le contexte environnemental de  leur enfance à ne communiquer que dans la colère.

Thérapie de couple en groupe de psychodrame (avec d’autres couples) :

Au cours de la psychothérapie, certains couples souhaitent échanger avec d’autres couples pour mieux se comprendre au travers d’autres modèles de couple ou au contraire par la similarité qu’ils peuvent trouver dans les psychothérapies de couple en groupe de psychodrame. J’organise des groupes de psychodrame qui permettent à chacun de jouer physiquement avec d’autres partenaires des conflits non résolus ou des expériences douloureuses. Ces jeux leur permettront de trouver une réponse à leurs conflits et également d’exprimer leurs colères, leurs peurs, leurs désirs, leurs blessures…

Ces groupes s’alternent avec des séances individuelles.


Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés