Psychothérapeute, Psychanalyste, Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Hypnose

Certaines personnes, se disent hypnothérapeutes à partir de quelques connaissances de techniques d’hypnose, ce qui peut nuire à l’image de l’hypnose médicale. Mêleés dans l’esprit de certains, il est important de faire par la différence entre l’hypnose Ericksonienne et l’hypnose de théatre.

L'Hypnose Ericksonienne

Après de nombreuses recherches débutées au début du 20e siècle, l’hypnose médicale et l’hypnose Ericksonienne sont entrées à l’hôpital, dans les cabinets de psychothérapeutes et les cabinets dentaires.

L’hypnose Ericksonienne, aujourd’hui reconnue par la science comme pouvant modifier le fonctionnement cérébral permet d’ouvrir de nouvelles pistes pour lutter contre les mécanismes cérébraux de la douleur, des dépendances et d’autres pathologie ou comportements inadaptés. C’est un outil puissant. A l’aide de la parole, l’hypnothérapeute  guide son patient vers une relaxation profonde ou transe hypnotique, une nouvelle forme d’introspection et de compréhension. Du fait d’une excellente technique hypnotique et une grande expérience clinique et psychopathologique, l’hypnothérapeute peut apporter une aide précieuse à ses patients en trouvant une réponse adaptée à ses problématiques.

L’hypnose Ericksonienne exercée dans un cadre thérapeutique par un l’hypnothérapeute par ailleurspsychothérapeute formé en université, est apte à intervenir avec expérience auprès de personnes en souffrance (douleurs chroniques, anxiété, manque de motivation, phobies, allergies, dépression, crises de panique, mal-être, migraines, impuissances, troubles gastro-intestinaux, eczéma… souffrances psychiques…). La réussite d’une séance d’hypnose dépend de la bonne collaboration patient/hypnothérapeute.

L’hypnose est un outil qui permet de modifier un comportement ou supprimer un symptôme. L’hypnosepermet d’accéder aux ressources et aux potentiels extraordinaires de l’inconscient.

La technique de l’hypnose va permettre à l’hypnothérapeute de provoquer un état de transe hypnotique ou état modifié de conscience pour accéder à des ressources psychocorporelles de guérison, tout en respectant les règles de l’éthique. Il est important de noter qu’il n’est pas possible de faire exécuter à quelqu’un quelque chose que sa morale réprouve. L’hypnose a des limites : l’inconscient ne permet pas de forcer une personne à faire ce que sa morale réprouve.

Une séance d’hypnose dure à peu près une heure et est précédée d’un entretien permettant de connaître la personne et d’approfondir sa demande.

Dort-on pendant une séance d'Hypnose ?

Il est fréquent de croire que l’hypnose est l’équivalent du sommeil, peut-être à cause de la traduction du mot grecque « hypnose » qui veut dire sommeil. Mais c’est faux, une personne sous hypnose ne dort pas mais est dans un état modifié de conscience. Nous passons par  plusieurs états de conscience durant la journée, c’est à dire par plusieurs types d’activités cérébrales ou transes. L’hypnose est un  état naturel de conscience qui ressemble à la sensation d’être « absorbé » par un film ou par un livre et que par projection dans l’histoire, l’on ressent l’ensemble des émotions.  C’est « comme si » l’on vivait l’action imaginaire

L'Hypnose de spectacle

Depuis que les hypnotiseurs exercent sur scène,  cette pratique est de plus en plus à la mode. Elle surprend toutes les génération, intrigue, inquiète, intéresse, aiguise la curiosité. L’hypnose de spectacle permet un excellent moment mais n’est pas thérapeutique. L’hypnotiseur n’est pas formé pour soigner ou soulager.

Lorsqu’il fait son show, l’hypnotiseur utilise des techniques particulières choisies pour surprendre et créer le spectacle. Le show est commencé par un test qui permet de repérer dans le public les personnes les plus suggestibles (tous les spectateurs ne sont pas hypnotisables) et créait ensuite des situations vouées à amuser les spectateurs.. Ainsi, est utilisée la technique de « suggestion directe » ou de « rupture de pattern » choisit pour mettre instantanément une personne sous hypnose.

L’hypnotiseur donne un ordre qui surprend et fait basculer le sujet en transe avant même qu’elle ne réalise consciemment la phrase prononcée par l’hypnotiseur. Cette technique n’est pas utilisable en hypnosemédicale et plus particulièrement  en hypnose Ericksonienne car l’hypnothérapeute qui est beaucoup moins directive et doit bénéficier de la confiance de son patient.

Souvent, dans les spectacles les sujets sont choisis par avance, ce qui diffère de l’hypnose médicale où tous les patients doivent être traités et trouver réponse à leur demande.

Aujourd’hui, une hypnose  sauvage, incontrôlée, se pratique dans la rue, dans les salles de classe ou à la sortie des lycées par des jeunes sans formation autre que ce qu’ils ont pu trouver sur internet. Ils essayent en amateurs sur leurs copains ou leur famille qui acceptent l’expérience. Tous s’amusent même si ce plaisir cache de l’inquiétude.

Aujourd’hui accessible à tous, l’hypnose sauvage n’est pas sans danger car certaines dérives sont possibles.

En l’absence de formation ou de cadre thérapeutique, l’expérience hypnotique peut être perturbante, voire même déstabilisante. L’hypnose peut réveiller des souvenirs ou des sensations qui nécessitent la présence d’un spécialiste. Une suggestion hypnotique de contrainte peut être nocive et avoir des effets négatif secondaires qui obligent parfois à consulter un psychothérapeute.

Il ne faut pas confondre l’hypnose de spectacle et l’hypnose médicale ; ces deux approches sont différentes et ne répondent pas à la même demande. L’hypnothérapeute ne cherche pas à influencer son patient et tient compte de sa sensibilité, de sa fragilité et travaille dans le respect de la psychologie humaine.


Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés