Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Infos de la semaine

Ce complexe d’infériorité, enfermant et invalidant a été étudié au début du 20e siècle, par Adler, médecin et psychanalyste autrichien qui développera les concepts de la psychologie individuelle.

QUAND PEUT-ON PARLER DE COMPLEXE D’INFERIORITE ?

Naturel dans l’enfance, l’on estime que le complexe d’infériorité devient pathologique dans  la vie d’un adulte, s’il n’arrive pas à être dépassé.

 

Sous l’emprise d’un complexe d’infériorité et d’une mauvaise estime de soi, une personne a une idée irraisonnable ou fausse de sa perception d’elle-même. Elle ne se trouve pas à la « hauteur des autres », trop maigre, trop grosse, trop petite, trop grande, trop inintelligente, trop inculte….

Un petit défaut physique, vrai ou supposé,  devient une préoccupation centrale. Basant ses comportements sur ses complexes physiques ou intellectuels, la personne n’ose pas se mettre en avant ou prendre la parole en public. Elle se met à l’écart et pense être rejetée.

De même, elle interprète négativement les jugements ou les regards que l’on peut porter sur elle car elle y projette ses propres appréciations.

Il est difficile pour l’entourage de constater que rien ne sert de tenter de la convaincre qu’elle est différente de ce qu’elle perçoit d’elle-même, car elle n’y croira pas et restera enfermée dans son image négative et douloureuse! Il est évident que c’est une souffrance de se penser inférieure aux autres.

 

Ce complexe est enfermant car il empêche d’avancer dans la vie :

  • soit ces personnes se mettent des défis inatteignables pour se prouver et prouver à leur entourage qu’elles n’en sont pas capables. Le bénéfice secondaire étant de devenir au centre de l’intérêt et de trouver une aide. Une immaturité et un besoin affectif est sous-jacent à ce complexe.
  • soit elles n’osent pas prendre de risques, n’entreprennent rien et n’évoluent évidemment pas.

QUELLES SONT LES CAUSES QUI CONDUISENT A CE COMPLEXE ?

Le complexe d’infériorité trouve ses racines dans l’enfance :

  • il arrive que dans le milieu familial ou à l’école, un enfant soit comparé aux autres
  • si les parents mettent une pression trop forte sur les enfants dans le domaine scolaire, sportif, musical… il risque de se sentir incapable d’y arriver et perd confiance en lui. Il se replie sur lui-même au lieu de s’ouvrir dans la relation aux autres
  • si un enfant se sent dévalorisé dans le regard de ses parents.

COMMENT REPRENDRE CONFIANCE EN SOI?

Lorsque vous reconnaissez souffrir d’un sentiment d’infériorité, il vous faut consulter un psychothérapeute qui vous aidera à identifier et à surmonter ces complexes nés dans l’enfance.

Une psychothérapie peut se faire individuellement mais également en groupe.

Nos groupes de psychodrame vous aideront à surmonter vos peurs en vous exprimant face à d’autres participants et en participant des jeux de psychodrame. Le regard et la bienveillance des autres vous renforceront. Vous pourrez également partager vos émotions avec d’autres qui portent la même souffrance.


Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés