Psychothérapeute, Psychanalyste, Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Infos de la semaine

Lorsque les troubles de la sexualité deviennent un obstacle dans un couple, les doutes s’installent de part et d’autre. Est-ce qu’il m’aime encore ? Il ne me désire plus… se confondent à tord la baisse de désir et le manque d’amour, ce qui entraîne des crises de couple. Il est alors  temps de consulter un spécialiste.

Beaucoup sont réticents à cette démarche car ils n’osent pas reconnaître qu’ils ont un problème et d’autres n’osent pas en parler.

Consulter est pourtant nécessaire pour avancer, car il faut savoir que ces troubles ne sont pas toujours graves et que dans de nombreux cas, ils sont sous-tendus par des raisons psychologiques.

Quels sont les troubles de la sexualité :

  • Trouble de l’érection
  • Troubles de l’excitation
  • « pannes sexuelles » ou incapacité à maintenir une érection
  • Ejaculation précoce
  • Anéjaculation
  • Incapacité à obtenir un orgasme
  • Difficulté à la pénétration
  • Douleurs pendant les rapports
  • Manque de désir
  • Insatisfaction

Les causes de dysfonctionnement :

Certains de ces troubles peuvent-être des réactions secondaires à la prise de certains médicaments ou à la consommation d’alcool. 

Les causes psychologiques peuvent être nombreuses :

  • Ces troubles s’installent parfois par peur de l’échec. Dans ce cas, au lieu d’être dans l’action, la personne ayant déjà vécus des difficultés, s’observe et s’autocritique.
  • Le stress, l’anxiété
  • La dépression et les antidépresseurs
  • La relation de couple
  • Lorsque le deuil d’une ancienne relation n’est pas effectué, un sentiment de culpabilité peut créer des perturbations sexuelles.

Qui consulter ?

Le traitement dépendra du problème :

Le médecin, le gynécologue traiteront les problèmes organiques.

Une fois les troubles physiologiques écartés, le psychothérapeute reste le secours nécessaire. Dans certains cas, il vous proposera de consulter en couple du fait que le dysfonctionnement (tel que le manque de désir) peut provenir de problèmes  relationnels entravant la satisfaction des deux partenaires (ainsi un manque de communication).

Le psychothérapeute vous aidera à résoudre les tabous qui gênent l’accès à l’amour, à exprimer vos fantasmes

Vous pourrez échanger avec votre partenaire sur ce qui vous gêne et apprendrez à mieux connaître  ses craintes.

Vous apprendrez à avoir une vie sexuelle plus satisfaisante.

L’hypnose peut être un secours important. Par exemple, une séance apprenant à gérer l’anxiété et le stress vous aidera à lutter contre les douleurs pendant l’échange amoureux ou le besoin de performance.

L’addiction ou la dépendance au sexe :

Pour certains, le sexe n’est pas qu’un plaisir, il peut être également une vraie souffrance.

Lorsqu’ils en deviennent esclaves. C’est une drogue qui les conduit parfois vers des échanges  multiples pouvant les mettre en danger puisqu’ils s’exposent par exemple aux infections sexuellement transmissibles.

L’addiction au sexe définie par une dépendance compulsive à la sexualité. Il advient alors une souffrance, une absence de liberté qui entraine la personne à délaisser son travail, sa vie affective pour regarder des films pornographiques, des sites spécialisés ou faire des rencontres. Cette personne en a besoin sinon elle sent un vide et une insécurité. L’idée d’y mettre fin suscite un sentiment de panique.

Comme tout dépendant, l’interruption entraine des symptômes tels que des tremblements, des insomnies, de l’hypersensibilité…

 

La psychotherapie est la meilleure indication.


Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés