Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Infos de la semaine

Les femmes et les hommes harcelés ou abusés par des personnes de leur entourage ou de leur milieu professionnel, osent enfin parler de leur traumatisme, jusqu’à présent retenu. La parole s’est libérée avec l’affaire Weinstein, quand de nombreuses artistes ont révélées des attouchements ou des viols.

Même si nous avons toujours su que les droits de cuissage, les agressions sexuelles ou les propos libidineux existaient, il a fallut cette triste occasion, pour que les langues se délient même si certains n’osent pas encore parler, souvent par honte, par peur des représailles, ou même par culpabilité.

QUELS SONT LES CONSEQUENCE D’UN ABUS ?

Quand les abus ont eu lieu dans la petite enfance :

Les conséquences sont alors, plus ou moins sévères, selon les cas et la personnalité de la victime.  

  • Tout enfant incesté ou harcelé, une fois devenu adulte, reste impacté par ses traumatismes, à la fois dans sa vie émotionnelle, affective et sexuelle. C’est le motif de nombreuses consultations.
  • Il est à noter que 25 % des abus d’enfants ont eu lieu dans leur famille ou leur entourage proche.
  • Lorsqu’il s’agit d’un inceste associé à une manipulation psychologique, l’enfant trahi n’arrive pas à intégrer ce qui lui arrive, car pour lui l’amour génital n’existe pas encore. Sa demande est affective et la réponse inadéquate l’empêche de continuer à rêver comme doivent le faire les enfants. Il perd confiance dans l’adulte et dans les hommes.

 

Quelles conséquences ont ces abus dans la vie adulte :

 

  • Une fois adulte : le fait d’avoir perdu confiance dans les hommes suite     aux abus subis,  nuit forcément à  la vie du couple de l’abusée qui  ne croit pas en la capacité de son conjoint à la protéger ou à l’aimer. Elle ne se sent pas aimable et rejette son corps.
  • Elle a tendance à rechercher un parent protecteur chez son conjoint, ce qui fausse les relations.
  • Les relations sexuelles sont vécues comme un danger.
  • Lorsque le couple devient parents : resurgit toutes les craintes et les    peurs vécues au regard de ses propres enfants. Comment faire confiance à son partenaire lorsque l’on a été trahi par un parent du même sexe.

 

Quand l’abus arrive dans la vie adulte ?

 

  • Si une femme adulte est confrontée à des propos sexuels ou agressifs, des contraintes physiques ou un viol: elle vit un traumatisme ou une effraction psychique. Elle est alors tétanisée, se déconnecte de l’acte présent  et il lui faut parfois du temps pour réaliser ce qui lui est arrivé. Elle peut même refouler l’événement.

L’INTERET D’UN GROUPE DE PSYCHODRAME POUR DES PERSONNES QUI ONT VECU DES ABUS :

L’abusée ou l’abusé a souvent du mal à parler. Tout d’abord parce qu’elle n’a pas intégré le traumatisme subi et ce n’est que par les symptômes révélateurs de la souffrance qu’elle réalise avoir vécu des abus sexuels : (dépression, troubles psychosomatiques ou troubles de la sexualité).

 

Le groupe de psychodrame aide à laisser circuler la parole. La personne sait que le groupe, ses participants et les psychothérapeutes peuvent la croire (ce qui n’est pas toujours le cas dans ces situations), la comprendre, l’aider et la soutenir.

 

Elle pourra librement échanger avec d’autres personnes ayant vécues les mêmes traumatismes. Elles se comprendront et se soutiendront mutuellement.

 

Une victime d’abus se croit coupable et a honte de parler. Elle a oublié le contexte dans lequel ces maltraitances sont advenues et réagit en se jugeant, avec son regard d’aujourd’hui. Le travail des thérapeutes et du groupe sera de la déculpabiliser, de lui redonner confiance et d’arriver à ce qu’elle retrouve amour et fierté pour elle-même.

 

Par les jeux de psychodrame : elle apprendra à comprendre les jeu du pervers qui l’a manipulé.


Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés