Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici

" Sans défis, la vie est une routine, une lente agonie "  (Albert Einstein)

Etre en surpoids est à l’origine,  à la fois, de risques somatiques et psychologiques.

Risques pour la santé :

Selon les chiffres de l’Inserm, 32% de la population adultes sont en surpoids ou en situation d’obésité.

Ces chiffres sont alarmants, car être en surpoids n’est pas seulement un souci esthétique et de mal à l’aise pour les personnes concernées, mais représente également de graves risques pour la santé.

En effet, différentes études françaises et internationales (communiqué de presse Association Française de ChirurgieAFC), montrent que le  surpoids multiplie entre 2 et 5 fois le risque de développer un cancer digestif (colorectal, du pancréas ou de l'estomac, vésicule biliaire, du foie...)

Le lien serait particulièrement fort chez les personnes jeunes et de plus les risques seraient également proportionnels au poids de la personne : plus on est en surpoids et plus important est le risque. Le surpoids augmente la sécrétion insulinique qui agit comme facteur multiplicateur de cancers digestifs.

De plus, le surpoids, favorise l'hypertension. Ainsi, il y a 3 fois plus de risque de tension artérielle chez les personnes en surpoids que chez les autres. 30 à 40% des personnes obèses sont ainsi hypertendues, ce qui accroît le risque d'accidents vasculaires.

Risques psychologiques

Les différents points abordés ci-dessous, peuvent être à l’origine du surpoids mais peuvent également faire partie ses conséquences:

  • De perturbations de l’image corporelle.
  • une mésestime de soi et de perte de confiance en soi: culpabilité, rejet de ce que l’on se sent être.
  • un sentiment d’exclusion qui mène la personne à s’exclure elle-même : les personnes en surpoids se sentent jugées par leur entourage qui leur reproche un manque de volonté pendant les repas. Ces propos ne font que renforcer leur culpabilité, leur sentiment d’impuissance et d’incapacité à perdre du poids.
  • des états dépressifs.

Comment traiter le surpoids ?

Psychothérapeute ayant travaillé pendant de nombreuses années, auprès de patients en surpoids à l’Hôpital Saint-Antoine, j’ai pu observer au quotidien, la composante psychologique et émotionnelle à l’origine de comportements alimentaires inadaptés au bien-être de la personne. Les émotions peuvent pousser la personne à manger davantage et à l’orienter sur le sucré.

La décision est prise, vous voulez maigrir, mais comment faire ? Vous avez testé tous les régimes mais que vous êtes déçus car les kilos reviennent quelques mois plus tard avec en plus, un sentiment d’échec et de culpabilité. Pour éviter que la frustration ne vous expose au stress qui engendrerait une prise de poids rapide, pensez à la méthode d’alternance psychothérapie/hypnose ericksonnienne.

Le surpoids est une épreuve à vivre, qui relève autant du psychisme que du corps.

J’ai appris que ce n’est pas seulement sur la nutrition qu’il faut orienter la prise en charge des personnes en surpoids, mais également sur la prise en charge psychologique afin qu’elles prennent de conscience de leur comportement alimentaire (identifier les émotions génératrices de prises alimentaires émotionnelles, comprendre l’utilité de s’enrober d’une « carapace », apprendre à s’aimer et à aimer son corps, à  manger lentement et équilibré …) .

Dans le d’obtenir les meilleurs résultats, que j’ai ajouté à ma pratique en psychothérapie analytique, un outil complémentaire : l’Hypnose Ericksonnienne.

Cette technique originale pour perdre du poids, alterne donc psychothérapie et hypnose.

La psychothérapie :

Une psychothérapie offre une écoute active de la part du praticien expérimenté, un accompagnement psychologique et la libération des blocages émotionnels

La psychothérapie permet de faire le point sur soi-même. Cette technique est essentielle pour maigrir, pour changer le regard que l’on porte sur soi-même, apprendre à se traiter avec plus de bienveillance, reprendre confiance en soi et en sa capacité à maigrir, retrouver l’origine des conflits sous jacent à l’excès alimentaire, retrouver soutien et motivation ...

L’hypnose ericksonienne :

L’hypnose est aujourd’hui reconnue dans le cadre de la santé comme un outil incontournable pour la prise en charge de la douleur, la gestion de l’anxiété et du stress, les dépendances (tabac, alimentation)…

L’hypnose ericksonnienne est une méthode naturelle, simple, fiable, et rapide qui va vous aider à réussir là où vous cumuliez les échecs. Les bons résultats que vous obtiendrez diminueront les effets perturbants de vos mauvaises expériences passées.

Dans le cas de surcharge pondérale, l’hypnose Ericksonienne aide les patients à se recentrer sur leur corps, à gérer le stress et l’anxiété, à gérer leurs sensations telles que la faim, la satiété et l’exploration des saveurs. Ils apprennent à apprécier ce qu’ils mangent en prenant le temps de déguster au lieu de dévorer.

L’hypnose est un outil puissant : Sous hypnose, vous êtes capable d’apprendre et d’utiliser vos propres ressources, même celles dont vous ne connaissiez pas l’existence. Vous adopterez de nouveaux comportements alimentaires.

A cela, s’ajoute le fait que les suggestions hypnotiques provoquent le « déclic » nécessaire chez les patients pour modifier leur comportement alimentaire et augmenter leur motivation à perdre du poids.

L'intérêt de cette méthode d'alternance

L’association de la psychothérapie et de l’hypnose permet à la personne de se libérer des tensions accumulées, au niveau du corps et de l’esprit.

Le travail en profondeur par la psychothérapie, aide à comprendre les problématiques favorisant la prise de poids. C’est un guide pour le travail à aborder en hypnose. La psychothérapie est une méthode est indispensable mais longue. Le relai avec l’hypnose qui travaille sur le symptôme, accélère le processus de perte de poids.

Cette méthode originale permet simplement d’être mieux avec soi et de  mieux vivre sa vie au quotidien.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés