Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici

L'amour-passion n'est bien souvent qu'un feu de paille qui s'envole en fumée. 

Jules Claretie 

 

Certains couples ont une manière particulière de s’aimer. Ils sont dans le besoin l’un de l’autre, mais ne lorsqu’ils sont ensemble, ils se disputent et se séparent. D’une façon récurrente, ces séparations sont suivies de retrouvailles qui ne durent pas, ouvrant ainsi la voie à des allers retours toujours très douloureux.

Que penser de ce type de relation destructrice où l’on s’aime passionnément, l’on se déchire et l’on se quitte pour se retrouver ensuite?

Relation passionnelle

Ce modèle de couple que l’on pourrait qualifier de fusionnel ou de passionnel, est extrêmement répandu. La relation est basée sur le besoin plus que sur le plaisir.

La symbiose peut être synonyme de confusion, car ils représente une entité et non deux êtres indépendants. C’est en fait, un mode de dépendance infantile qu’ils répètent, peut-être car leur vie a été jalonnée de traumatismes ou de blessures (deuils, abandons, blessure affective. C’est comme s’ils ne se quittaient pas, pour ne revivre des rejets du passé.

Dans les couples fusionels, tout est partagé : les courses sont faites ensemble, tous les loisirs se font à deux, ainsi que  les amies, les sports, ils parlent l’un pour l’autre… rien ne se fait seul au risque de perdre son individualité, de s’étouffer et de se faire souffrir.

Ce type de relation peut être perçue comme idéale au regard de l’environnement, car elle représente l’entente parfaite : « C’est une fusion romantique, ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre, comme si le reste du monde n’existait pas ». Mais sont ils deux, ou représentent-ils une entité ? La réponse se trouve dans la répétition des séparations inévitables, pour retrouver son autonomie. Les deux membres du couple étouffent, se quittent pour retrouver une individualisation, mais une fois séparés, ressurgit le besoin de l’autre car ils sont dépendants affectivement l’un de l’autre.

Une fois, à nouveau dans la relation, ils ont le fantasme de retrouver les mêmes émotions fortes, qu’au début. Mais, ce n’est pas le début, puisque leur histoire est teintée de ruptures… aussi la désillusion s’installe et le couple déjà fragilisé est à nouveau en danger.

Ces allers retours, ces faux espoirs, ce besoin de l’autre sont une source de souffrance pour chacun.

Lorsque en cas de rupture définitive, les personnes répètent ce type de fonctionnement,  d’un couple à l’autre, il est important qu’elles s’interrogent sur la réalité de leur désir d’investissement.  Elles peuvent également, grâce à un travail psychothérapique comprendre l’origine de leur dépendance affective et de leur difficulté à renoncer à quitter leur compagnon définitivement, quand cette solution semble nécessaire.

Faire le deuil de son compagnon quand le couple est destructeur, est un chemin difficile mais nécessaire pour arriver à vivre une autre relation peut-être plus positive, plus solide et plus satisfaisante. La longueur du processus de deuil dépend de la personne et de son histoire.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés