Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

L’hypnose de plus en plus demandée aujourd’hui,  reste cependant mystérieuse pour de nombreuses personnes. L’hypnose, méthode naturelle accessible par tous, est une aide aujourd’hui reconnu dans le...

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

La névrose d’abandon est un trouble émotionnel provoqué par un deuil ou la disparition d’un lien affectif fort. Ce peut être par exemple le décès ou l’abandon d’un parent à un moment essentiel de sa vie. Ce deuil empêche l’établissement d’ une base de sécurité nécessaire à la personne, ce qui risque d’entraîner une angoisse d’abandon.

Certains arrivent à compenser ce lien par un autre lien substitutif, ce qui peut les rassurer, mais peut également parfois, être insuffisant pour rassurer l’enfant ou l’adulte sur la crainte de se sentir à nouveau abandonné.

L’angoisse d’abandon, peut faire suite à un abandon réel mais également à une sensation de vécu abandonnique ou d’un abandon psychique (ce qui est vrai pour la personne mais n’a pas toujours de rapport avec la réalité).

Par exemple, une mère dépressive peut être vécue comme une mère abandonnique car cette dernière, trop centrée sur elle-même et sa souffrance,  n’a pas pu tourner son regard vers son enfant. Ce dernier interprète ce non-regard comme un refus d’amour, une trahison, une incompréhension ou un traumatisme insupportable.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE L’ANGOISSE D’ABANDON ?

  • des angoisses, des conduites d’anxiété, d’insécurité
  • une souffrance et une agressivité pouvant mener la personne à des scarifications ou une auto-mutilation.
  • une mésestime de soi : l’impression de n’avoir que très peu de valeur, ce qui provoque souvent des comportements de culpabilité, des excuses répétées, des comportements victimaires, voire masochistes. Ceci relève du sentiment d’insécurité qui habitent la personne.
  • Un repli sur soi, voire une dépression.
  • une agressivité défensive. La personne qui souffre d’angoisse d’abandon peut avoir ce comportement paradoxal de provoquer l’abandon pour devancer ses peurs. Elle peut être agressive et rejetante, c’est à dire rejouer dans ses liens relationnels, tout ce qu’elle craint pour elle-même. 
  • Un besoin constant de preuves d’amour qui d’ailleurs ne la rassure pas. Elle peut aller très loin dans la blessure envers les autres pour vérifier qu’elle est acceptée tout de même. Elle teste l’amour de son conjoint ou de ses amis, ce qui peut ne pas être compris et la mettre en danger d’être rejetée.
  • Lien fusionnel à l’autre : comme le transfert émotionnel d’un enfant envers sa mère perdue.

CONSULTER UN PSY ?

En cas d’angoisses d’abandon, il est conseiller de consulter un psychothérapeute afin d’éviter, par ses symptômes, d’impacter son couple, ses relations amicales ou professionnelles.

Remonter aux racines de l’angoisse d’abandon et des traumatismes originaires, permettra à la personne de comprendre ses comportements pathologiques et de les modifier afin qu’ils ne soient plus nuisibles pour elle.

Une thérapie de groupe peut également aider le participant qui se sentira accepté et protégé.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés