Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Alors que l’on a parfois besoin d’être écouté ou soutenu, en urgence, il n’est pas toujours facile de trouver un psychothérapeute libre immédiatement et près de chez soi.
Pourtant pour de multiples...

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

« Si elle est en retard, c'est qu'elle viendra »
Sacha Guitry

Que ce soit pour un rendez-vous amoureux ou un rendez-vous d’affaires, vous êtes systématiquement en retard. Ce comportement, dans certains cas, peut vous porter préjudice car vos interlocuteurs ne comprennent pas et supposent que le rendez-vous proposé n’avait aucune d’importance pour vous. Vous les mettez en souffrance et vous exposez à des reproches. 

POURQUOI ? QUELS SENS ONT CES RETARDS QUE CERTAINS NE SEMBLENT PAS CONTROLER ?

Nous ne parlerons que des retards inconscients, les autres étant un moyen stratégique conscient de séduire par l’attente. Ainsi que l’écrivait Sacha Guitry « Si elle est en retard, c’est qu’elle viendra ». Ce comportement répond à un désir de manifester sa place de femme en se référant à des conventions sociales : « une femme doit se faire attendre pour être appréciée. »

Lorsque ces retards systématiques sont inconscients, il est essentiel de se référer à l’histoire de chacun. Les raisons peuvent être diverses :

 

  • Pour une personne, le fait d’être attendue force l’attention de l’autre, qui ne peut pas, ne pas penser à elle. Ce comportement se révèle surtout chez des personnes qui manquent de confiance en elles-mêmes. De ce fait, elles ne supposent pas avoir une importance suffisante pour exister dans la pensée de l’autre autrement qu’en les mettant en situation d’attente. Elle souffre d’une faille narcissique.
  • Les personnes inhibées peuvent avoir des peurs sociales, de certaines situations, de l’inconnu ou de l’échec, qu’elles refoulent inconsciemment en repoussant le moment d’arriver à leur rendez-vous. Elles répètent ainsi des comportements de stress déjà présents dans leur enfance, au regard de la pression parentale ou scolaire.
  • D’autres personnes qui n’ont pas la sensation d’avoir été désirées par leurs parents, « les accidents », peuvent avoir tendance à créer un processus de réparation, en se faisant attendre dans leur vie professionnelle ou relationnelle.
  • D’autres encore ont une mauvais gestion du temps. Apprendre à préparer un    rendez-vous à l’avance (ses papiers, ses vêtements, mettre une alarme…), peut-être utile pour éviter les retards et lutter contre un inconscient récalcitrant.

COMMENT REUSSIR A ÊTRE A L’HEURE ?

Les retards récurrents peuvent être préjudiciables dans tous les domaines, mais malgré les reproches et les désagréments qui y sont associés, les retardataires n’arrivent pas à modifier leur approche de l’heure.

Dans ce cas, il est utile de consulter un psychothérapeute, qui aidera la personne à comprendre l’origine profonde de ses retards, le sens du stress sous-jacent, et à corriger ses comportements. Un travail sur la confiance en soi et la gestion du temps pourra être élaboré.

Le psychothérapeute permettra aussi, à son patient, d’apprendre à avoir de l’empathie pour les autres et comprendre le désagrément provoqué par une situation d’attente. 


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés