Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik
Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Vivre un divorce n’est jamais simple car, même s’il est souhaité, il oblige à se reconstruire et à réorganiser sa vie. C’est plus difficile encore psychologiquement, si le divorce est soudain et qu...

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Comment est vécu un divorce ?

Vivre un divorce n’est jamais simple car, même s’il est souhaité, il oblige à se reconstruire et à réorganiser sa vie. C’est plus difficile encore psychologiquement, si le divorce est soudain et que la séparation est une contrainte. Il faut alors tout réinventer et rapidement : gérer le deuil de la séparation et le divorce, prévenir et préparer les enfants, la famille élargie, trouver des accords de garde, un appartement, s’organiser par rapport au travail, trouver les finances nécessaires aux démarches du divorce, garder ses amis, trouver de nouveaux repères, contrôler la situation…

Un soutien psychologique est nécessaire :

Le psychothérapeute est là pour vous soutenir, vous aider à faire le deuil de votre vie maritale afin de surmonter cette épreuve.

Si la séparation est soudaine et inexpliquée, elle est encore plus douloureuse. Le deuil ne peut se faire que lorsque la fin de la relation est clairement définie par les deux partenaires.

De plus, la démarche thérapeutique vous aidera à reprendre confiance en vous et à vous reconstruire. Il arrive parfois, dans les couples fusionnels que l’on se perde dans son couple.

Lors de la séparation, la personne ne se reconnait plus : elle est emplie de déception, de colère, de culpabilité… Il est alors nécessaire d’apprendre à se retrouver, repenser à soi et à ses valeurs, savoir vivre seul. Un accompagnement professionnel sur la séparation et l’individualisation, vous y aidera.

Un deuil se fait en cinq étapes :

  • La phase de la sidération et de la dévastation.
  • La phase de sevrage : lutte contre le manque du conjoint. Soit la personne le recherche, soit au contraire, elle l’évite pour ne pas souffrir.
  • La phase de la colère contre le partenaire
  • Phase de découragement, l’abattement , de tristresse, de repli sur soi
  • Phase d’acceptation, d’évolution et de reconstruction. Vous vous ouvrez à nouveau aux autres et vous avancez…

Pour qu’un divorce soit « réussi », il est nécessaire d’en imaginer l’après, afin de ne pas être confronté à l’inconnu et au vide. C’est la condition nécessaire pour arriver psychiquement à s’orienter vers un nouveau chemin et à repartir sur des bases solides. Ne pas arriver à se projeter dans l’avenir est source d’anxiété et d’angoisse.
Tout changement de vie et toute séparation se vit dans la souffrance. Lorsque l’on a choisi de vivre ensemble, on adhère à l’illusion ou à l’espoir de passer toute sa vie avec son (sa) partenaire. Lorsque la séparation arrive, selon le vécu de chacun (divorce des parents, deuil d’un des parents, séparations obligées), l’on peut se sentir abandonné ou rejeté. C’est très douloureux, car cette rupture réactive des blessures douloureuses du passé.

 

Peuvent s’en suivre des décompensations : Anxiété généralisée, jalousie, dépression, crise de panique, somatisation corporelle, trouble du sommeil et de l’alimentation, repli sur soi, addiction…

Lorsque vous êtes parent, le thérapeute vous aide également à assumer votre divorce, afin que les enfants ne soient pas utilisés comme élément de pression auprès de l’ex partenaire.

 

Ressentir de la culpabilité et un regard social négatif est possible. En cas de divorce, vous pouvez avoir l’impression que l’environnement, la famille, les amis vous jugent négativement.

Dans un divorce, il n’y a pas de fautif mais des liens interactifs qui ont créé cette situation.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés

Doctolib Prendre rendez-vous en ligne