Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Passer son temps, la nuit, à espérer le sommeil, est pénible, stressant et épuisant. L’insomnie peut être transitoire ou au contraire se chroniciser.

La difficulté d’endormissement, les réveils nocturnes prématurés, plus ou moins prolongés, le réveil par compulsions alimentaires sont fréquents et ont des répercutions importantes sur l’humeur et la santé.

Ces troubles souvent liés à l’anxiété, au stress, parfois à l’appréhension de ne pas pouvoir s’endormir, à la crainte de cauchemarder, sont un véritable souci. En effet, mal dormir empêche une bonne récupération physique de la fatigue de la journée, engendre un  dérangement au niveau du travail (fatigue, difficulté de concentration et de mémorisation), personnel et familial (irritation, troubles de l’humeur)

Il arrive également, que LA PEUR DE NE PAS POUVOIR DORMIR, entraine un accroissement de l’anxiété, et dans un cercle vicieux rende plus difficile l’entrée dans le sommeil.

CAUSES DE L’INSOMNIE

L’insomnie peut-être liée à des causes physiologiques mais sont souvent d’ordre psychologiques.

  •  Le stress, l’angoisse ou l’inquiétude liée aux problèmes rencontrés dans la journée
  • le syndrome des jambes sans repos (sensations de picotements, mouvements périodiques des jambes pendant la nuit)
  • l’apnée du sommeil (entraine une fatigue importante, des troubles de la mémoire et de concentration)
  • les séniors souffrent souvent d’insomnie du fait que le vieillissement entraine un changement dans l’horloge biologique interne.
  • Certains médicaments entraines des troubles du sommeil (cortisone, bêta bloquants)

APPORT DE L’HYPNOSE ERICKSONNIENNE

L’hypnose est une méthode très naturelle, particulièrement Indiquée contre les insomnies car:

  • elle aide à lutter contre le stress,
  • à retrouver les cycles du sommeil
  • à oublier les bruits environnants pour arriver à s’isoler sensoriellement
  • à reprendre confiance dans sa capacité à s’endormir
  • à  retrouver un sommeil de qualité
  • avec l’avis du médecin, à limiter les somnifères et les anxiolytiques. L’hypnose est utilisée en cas de sevrage médicamenteux

NOMBRE DE SEANCES :

Selon les cas, l’hypnothérapeute définira le nombre des séances. Il se peut qu’une séance soit suffisante pour s’endormir, quelques soient les difficultés rencontrées pendant la journée. Une seconde séance peut-être nécessaire si la personne est très tendue et n’arrive que difficilement à lâcher prise.

Ensuite, l’hypnothérapeute peut choisir donner à son patient, un enregistrement afin qu’il puisse continuer les séances à domicile, chaque soir, jusqu’à retrouver un sommeil régulier. 


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés