Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Un grand nombre de patients qui consultent en couple, présentent des dysfonctionnements sexuels. Ces troubles sont-ils à l’origine des problèmes du couple ou au contraire est-ce le désaccord de couple, qui entraine les problèmes sexuels? Tous les cas de figure sont possibles et il interessant d’y réfléchir.

QU’APPELLE T-ON DYSFONCTIONNEMENTS SEXUELS ?

  • Inhibition du désir sexuel ou manque de libido est le trouble le plus répandu. Les raisons sont variées mais semble dépendre du manque de  communication entre les partenaires du couple et sur leur intimité. Il peut être la résultante d’un problème relationnel profond que la psychothérapie de couple pourra dénouer ou un trouble passager relevant de stress ou de problèmes personnels.
    Ces troubles peuvent en effet, être dû à des problèmes propres à l’un des partenaires et à ses préoccupations (stress, problèmes de travail, problèmes d’argent, infidélité, dépression, alcool, drogue)…
    Un manque d’originalité dans les rapports et une routine peuvent désamorcer ou amoindrir le désir sexuel.
    Le manque de désir peut également être en lien avec des expériences sexuelles traumatiques du  passé ou avec des parents qui ont montré la sexualité comme négative.
  • Inhibition éjaculatoire et dysfonction orgasmique. L’anorgasmie est définie par l’absence répétée d’orgasme après une phase d’excitation sexuelle normale. Ce trouble est le plus souvent psychologique Une anxiété de performance ou trop de pression contribuent à ces dysfonctionnements. Un manque de confiance en soi et en ses capacités perturbe la  sexualité.
  • Impuissance et anorgasmie : Certaines personnes sont perturbées par l’attente qu’ils ont du plaisir de l’autre. Le besoin prioritaire de la jouissance de leur partenaire entrave leur propre performance et leur propre plaisir qu’ils ne s’autorisent pas à écouter. Ils confondent études et sexualité. Les performances concernent les études mais ne doivent pas concerner le domaine amoureux. Seul le plaisir doit exister !
  • Ejaculation précoce est une éjaculation prématurée mal vécue par les deux partenaires. L’homme la perçoit parfois comme une honte ou une fatalité, ce qui n’est pas le cas. La femme se sent souvent frustrée et se questionne sur elle-même. Ce trouble est souvent en tête des troubles sexuels masculins et est l’objet de nombreuses consultations.
    Les causes sont diverses mais relèvent d’émotions mal maitrisées comme la peur de l’engagement, stress, appréhension, peur de mal faire lors des premiers rapports, manque de lâcher-prise…

PSYCHOTHERAPIE INDIVIDUELLE OU DE COUPLE

En quelques séances, le psychothérapeute vous aidera à éradiquer tout ce qui, dans ces symptômes rendait votre vie désagréable, et perturbait votre couple. Vous pourrez exprimer vos frustrations, vos peurs, votre culpabilité…

Le psychothérapeute vous orientera sur une meilleur communication et une perception commune de la situation, afin d’éviter qu’aucun des partenaires ne se perçoive ou ne perçoive l’autre comme responsable du trouble. Sinon, le risque est de renforcer la colère et les ressentis, au détriment du couple et de la sexualité.

 

Le rôle du  thérapeute est d’orienter le travail vers les causes profondes des symptômes, les souvenirs, les traumatismes refoulées ou les raisons inconscientes qui entretiennent les dysfonctionnements sexuels.

L’HYPNOSE ERICKSONNIENNE

L’hypnose ericksonnienne permet une exploration des dysfonctions sexuelles, et l’identification rapide des conflits sous-jacents ainsi que des sentiments non résolus par rapport à des évènements du passé. Ainsi, un dysfonctionnement sexuel peut être une protection inconsciente par rapport à une peur du passé ou être l’expression du transfert d’une colère envers un partenaire.

L’hypnose ericksonnienne peut favoriser un changement et augmenter la confiance en soi et en ses capacités personnelles.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés