Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik
Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Le trouble hypocondriaque se caractérise par une forte anxiété et une grande peur obsessionnelle d’être  malade. En fait, la personne en souffrance morale traduit une douleur morale en maladie organique.

A la moindre douleur, toux  ou mal de tête…, elle a tendance à rechercher sur internet une raison médicale à ces ressentis et arrive à se convaincre qu’elle souffre d’une maladie qu’elle croit reconnaitre aux travers des symptômes énoncés. Elle reste ensuite autocentrée sur l’idée d’être atteinte d’un cancer ou d’une autre maladie grave (cardiaque, digestive), car elle est persuadée d’en posséder les symptômes.

Lorsqu’elle consulte un spécialiste, contrairement à ce que l’on pourrait en attendre, un diagnostic négatif ne la rassure pas, ce qui la conduit souvent à reconsulter ailleurs.

Quelles sont les causes de l’hypocondrie ?

L’hypocondrie apparait dans un contexte environnemental anxiogène :

  • Perte d’un emploi, séparation ou angoisse de séparation amoureuse, deuil, confinement…
  • Anxiété généralisée
  • Crises de panique parfois récurrentes
  • Difficulté à s’exprimer et à dire ses émotions. Certaines personnes retiennent des émotions dues à des traumatismes de l’enfance, ce qui se manifeste sous forme d’hypocondrie à l’âge adulte.
  • Inquiétudes parentales ou environnementales
  • Dépression
  • Victime d’abus, ce qui développe un sentiment d’insécurité
  • Manque de confiance en soi
  • Dépendance affective. Le patient trouve auprès de son compagnon (comme peut-être préalablement dans sa famille), une attention particulière et un bénéfice secondaire dû à la maladie, d’où l’interêt inconscient à l’entretenir psychiquement.

 

Les troubles hypocondriaques de type névrotiques se retrouvent essentiellement chez l’adulte et durent pendant quelques mois. En général, la plupart des patients est consciente de leur pathologie qui s’efface lorsqu’ils retrouvent un équilibre social, familial ou professionnel.

Comment aider un hypocondriaque ?

Consulter un psychothérapeute permet à ces patients d’être écoutés et entendus dans leur souffrance psychique et avec le travail thérapeutique de comprendre qu’il la projette sur des symptômes corporels.

Il est difficile de rassurer un hypocondriaque qui reste persuadé qu’il est porteur de maladie. Il ne sert à rien de le contredire mais il est important de l’écouter.

L’hypnose :

En plus d’une psychothérapie ou en alternance, l’hypnose peut-être d’une grande efficacité dans ces pathologies hypocondriaques où l’esprit exerce une influence sur le corps.

L’hypnose aide à reconnaitre la raison de l’hypocondrie, à gérer le stress et à intégrer des suggestions positives afin de reprogrammer le regard que porte le consultant sur sa santé et son bien-être.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés

Doctolib Prendre rendez-vous en ligne