Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik
Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Le couple après le déconfinement

Rester plusieurs mois à vivre ensemble, avec une même angoisse de la maladie, sans sortir, sans travailler et sans voir ses amis et parents, peut être une épreuve pour le couple. Certains disent que cette période les a rapprochés l’un de l’autre, alors que d’autres ont vécu dispute sur dispute, bouderie, rancœur, fatigue et parfois même violence…

Qu’advient-il du couple, après le déconfinement ?

Il n’a pas toujours été très simple de vivre ensemble ce confinement, surtout lorsque les conditions de vie étaient difficiles : petit studio, impossibilité de s’isoler, gestion des enfants…

 

  • aussi, il est temps pour certains de reprendre de l’autonomie et de sortir de cette impression d’étouffer dans la fusion avec l’autre.
    Reprendre son autonomie, c’est retrouver ses amis, ses collègues, sortir avec eux, renouer avec ses loisirs préférés pour se retrouver soi et avoir l’impression d’exister par soi-même et pour soi-même. Bien-sûr, je ne parle pas de rupture de couple, mais de retrouver le plaisir de se retrouver les soir, de discuter de sa journée et de faire certaines activités en couple.

 

  • Lorsque le confinement à engendré les disputes continues, il est temps de réfléchir ensemble à ce qui a mené le couple vers ces comportements agressifs.
    Il est possible que cette période à deux ait révélé des problèmes de couple qui étaient dissimulés par le quotidien.
    Si le souhait d’une rupture est évoqué, l’aide d’un thérapeute de couple peut aider à mieux comprendre les raisons et les fondements de cette décision.
    Quoi qu’il en soit, il est important d’analyser ces conflits pour comprendre s’il s’agit d’un problème de fond afin de le résoudre ou de surmenage dû au confinement.
    De plus, la médiation d’un thérapeute permettra la reprise du dialogue, l’expression des ressentis négatifs à l’égard de l’autre, afin d’éviter de les garder en soi, de les somatiser ou qu’ils ne ressortent lors d’une nouvelle dispute, ce qui ferait perdurer la crise.

 

  • Le confinement a été parfois la révélation d’une inégalité dans le partage des tâches ou la gestion des enfants. Ce qui n’avait pas vraiment été perçu au préalable, du fait des fonctions de chacun a été révélé lorsque le couple était en télé-travail et chômage technique.

 

  • La sexualité a souvent souffert du confinement. En effet, alors que les couple avaient l’occasion de se rapprocher, ils semblent avoir été perturbé par le stress, l’angoisse lié à la pandémie, la peur du manque d’argent.... Ils étaient plus dans un besoin d’affection et de tendresse que dans un désir sexuel…

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés

Doctolib Prendre rendez-vous en ligne