Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici

« Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres »  Goethe

Selon son intensité, le manque de confiance en soi provoque des troubles diverses souvent perturbants pour la personne. Ce peut aller de l’inhibition, à la crainte du regard des autres, à la phobie sociale, aux sentiments d’infériorité, aux doutes de soi, à la dévalorisation de soi, aux difficultés d’implications affectives, amicales ou professionnelles, aux blocages, aux troubles anxieux généralisés…

Une bonne estime de soi est essentielle pour avancer dans sa vie sentimentale et professionnelle. Par exemple, la confiance en soi est un besoin nécessaire dans une recherche d’emploi. Si durant les entretiens d’embauche, une personne n’arrive pas à affirmer ses capacités, si elle transpire des mains, ne trouve pas ses mots ni ses idées, n’ose pas croiser le regard de son interlocuteur car elle ne croit pas en elle et refuse de se percevoir dans le regard/miroir de l’autre, elle sera en difficulté. Dans cette situation, elle se sent en décalage avec elle-même et n’arrive pas développer tous ses arguments positifs pourtant si bien préparés.

Quelque soit le contexte socio-culturel et l’âge de la personne, le manque de confiance en soi, est très répandu. C’est cependant extrêmement difficile à vivre. Cette personne sait qu’elle doit travailler, sait qu’elle a des capacités qui correspondent au profil demandé mais malgré une grande motivation et le besoin absolu d’être engagé, elle ne parvient pas à se maitriser.

La répétition des refus, suite aux entretiens, est vécue comme un échec, qui commence à déprimer le demandeur d’emploi, lui donne des idées noires, dévalorisantes, le fait douter davantage et l’empêche d’agir.

Heureusement, il existe des moyens thérapeutiques adaptés pour restaurer et entretenir la confiance en soi.

Quel peut être l’origine du manque de confiance en soi ?

Les fondements de la faculté à avoir  confiance en soi se construit dans la petite enfance. Tout dépend du regard, de l’amour des parents et de l’environnement émotionnel de l’enfant. C’est à cette période qu’émerge notre sentiment à nous sentir capable de…, de croire en nos compétences, à nos aptitudes nécessaire pour avancer dans notre vie.

Ainsi que le décrit le Dr Cyrulnik dans ses ouvrages, un enfant a besoin de sentir et d’être rassuré sur le fait qu’il est aimé, reconnu, valorisé et en sécurité. Il acquerra alors un socle de sécurité qui lui donnera confiance en lui et lui permettra de s’affirmer et de s’autonomiser.

Par contre un amour trop étouffant, de l’indifférence, un manque d’amour, de la maltraitance physique ou psychique, ou un vécu abandonnique le feront douter de lui-même et de sa capacité à être aimé et apprécié.

La psychothérapie analytique

Rencontrer un psychothérapeute ne peut être qu’une grande aide pour une personne qui souffre de ce trouble.

La psychothérapie analytique liée à une alliance thérapeutique positive avec la thérapeute, permettra à la personne d’arriver à identifier les fondements de son manque de confiance en elle-même et  les conséquences sur sa vie. Le travail thérapeutique l’aidera à dénouer les sentiments négatifs, l’insécurité, les peurs, les doutes, les inhibitions, les ressentis, les pensées et les fantasmes sur lesquelles elle s’est construite et qui l’entravent. Le lieu thérapeutique l’aidera également d’exprimer ses colères et de réparer ses blessures et traumatismes de l’enfance pour se construire une image positive d’elle-même et apprendre à s’affirmer au regard des autres.

Elle trouvera l’estime de soi, de la réassurance et la possibilité de se créer une image positive d’elle-même afin de renforcer sa confiance.

A la psychothérapie analytique, il m’arrive d’associer d’autres méthodes thérapeutiques adaptées à cette problématique :

L’HYPNOSE ERICKSONNIENNE 

Dans le domaine de la confiance en soi et de l’estime de soi, l’hypnose peut avoir, en complément, un impact positif. Elle supprime les idées négatives intérieures pour les remplacer par une image de soi positive, sur laquelle la personne pourra s’appuyer pour se présenter avec assurance et confiance en elle. Ce qui se ressentira auprès de son interlocuteur.

Par l’hypnose, il va être possible de modifier le discours intérieur négatif et perturbateur, pour au contraire, le remplacer par un dialogue intérieur positif qui lui permettra d’affronter toutes les situations et avancer dans ses projets. Tous les comportements maladroits vont se métamorphoser en comportements assurés et adaptés à l’environnement. Il sera prêt pour le bonheur auquel il croira.

Le praticien en hypnose peut également aider à accéder à des souvenirs inconscients associés des émotions négatives, qui bloquent la personne, sans qu’elle en comprenne la raison. Ces émotions refoulées négatives, vous font penser que vous n’êtes pas capable d’arriver à ce qui pourrait vous rendre heureux.

Certains comportements négatifs ou d’habitudes automatiques, n’ont pas de raison apparentes, mais répondent à des blessures ou des émotions inconscientes qu’il est possible par l’hypnose, de rendre conscients, afin de les remplacer par de nouvelles croyances plus positives, qui ne gêneront plus la vie quotidienne.

LA THERAPIE DE GROUPE PAR LE PSYCHODRAME

La thérapie de groupe est une excellente façon d’apprendre à se confronter aux autres et de lutter contre la peur de la critique, le doute de soi, le regard des autres, un sentiment d’infériorité et la sensation d’être mal aimé et mal compris. Les jeux de psychodrame aident à s’affirmer au regard des autres, dans un contexte sécurisant.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés