Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

La jalousie est un sentiment fondé sur le désir de posséder la personne aimée et sur la crainte de la perdre au profit d’un autre. Elle créait un sentiment d’insécurité, de peur et d’anxiété concernant l’éventualité de la perte de la personne aimée.

La souffrance qui en découle peut être immense car nous savons qu’il est illusoire ou pathologique de « posséder » une personne, d dans les débuts de la formation d’un couple u fait qu’elle n’appartient qu’à elle-même.

 

La jalousie amoureuse peut se manifester dans les débuts de la formation d’un couple car la confiance ne s’acquière qu’avec le temps. Cependant, les personnes souffrant d’une jalousie pathologique, ne sont jamais rassurées. Les jaloux peuvent être, autant femmes qu’hommes.

JALOUSIE PATHOLOGIQUE :

Lorsque la jalousie prend des proportions insupportables dans le couple, elle le perturbe et peut même détruire.

- C’est un cauchemar pour celui qui la subit et… pour celui qui la vit. La personne  jalouse souffre autant que si elle avait perdu l’être aimé, car elle s’imagine le perdre, en souffre narcissiquement et se sent abandonnée.

- la personne jalouse est toujours inquiète, soupçonne, cherche des preuves, fouille dans les téléphones et les affaires. Tout est interprété : un regard, un retard, un appel téléphonique…  Et toute interprétation alimente la jalousie déjà présente.

la personne jalouse menace et fait ressentir sa douleur par des cris et des pleurs.

Le partenaire essaie de se justifier, de rassurer. Puis exaspéré, dépassé et étouffé par la jalousie de sa (son) partenaire, tente de sortir de l’emprise du jaloux en prenant de la distance.

Face à cette fuite, le besoin de possessivité s’amplifie encore, car elle ne supporte pas de perdre la personne qui « lui appartient ».

- Les jaloux sont des dépendants affectifs. Ils ne vivent que pour lui et par l’autre. Si ils le perdent, ils perdent pied.

- Dans certains cas, il arrive que, paradoxalement, la peur de souffrir de l’abandon, pousse inconsciemment la personne jalouse, à chasser l’être aimé, pour ne plus subir la douleur du doute. Tout plutôt que d’être abandonné !

ORIGINES DE LA JALOUSIE

La jalousie est un sentiment qui s’installe particulièrement chez les personnes qui ont déjà subi des abandons ou des infidélités. Elles ont été blessées dans leur narcissisme.

Engluées dans un sentiment d’insécurité, dans l’impression de ne pas être à la hauteur, ces personnes se comparent à d’autres qu’elles trouvent plus belles, plus intéressantes. Elles projettent leurs craintes, leurs doutes sur l’amour apporté par leur compagnon.

La jalousie peut commencer dès l’enfance. La base de sécurité affective s’acquière dans la petite enfance par la relation à la mère et à l’environnement familial. Cette base affective prépare l’enfant aux relations futures. Si elle est insuffisante, il est difficile de croire en l’autre.

La jalousie infantile peut-être également consécutive à des différences, ressenties entre frères et sœurs.  La frustration due à  ces préférences de la part d’un parent, donne à l’enfant la sensation de ne pas être assez aimé. Elle craint d’être remplacée.

Souffrant d’abandonnisme (peur de perdre l’objet de leur amour), ces enfants ont ensuite le besoin constant de témoignages d’amour, pour renforcer leur sécurité affective insuffisante. Elles ne peuvent s’assumer et assumer leur vie sans se sentir aimée.

DIFFERENTES FORMES DE JALOUSIE

La jalousie peut prendre des formes différentes. Elle peut aller du soupçon, à l’obsession jusqu’au délire. On distingue :

  • la jalousie amoureuse ou concurrentielle : la plus fréquente dans les couples.
  • la jalousie projective (un partenaire projette sur l’autre l’infidélité qu’il souhaiterait inconsciemment vivre luimême)
  • la jalousie délirante et paranoïaque (Freud la définie comme une tentative de défense contre une homosexualité refoulée).
  • L’érotomanie : jalousie projetée en dehors du couple.

L’AIDE DU THERAPEUTE DE COUPLE

Lorsque la jalousie prend trop de place, il est conseillé de consulter un psychothérapeute de couple.

Le psychothérapeute de couple écoute et entend les risques encourus par le couple et la souffrance consécutive à la jalousie. Le travail en couple permettra de restaurer la communication et la confiance altérée.

Le psychothérapeute de couple, peut orienter une personne en souffrance vers une psychothérapie individuelle, afin de l’aider à reprendre confiance en elle-même et en son partenaire. La psychothérapie va l’orienter vers une prise de conscience de la genèse de sa jalousie et décentrer ainsi le problème du couple.

L’HYPNOSE

A la psychothérapie peut s’associer l’hypnose :

-  pour que la personne jalouse renforce son MOI, reprenne confiance en elle et en sa  capacité à être aimée.

Le travail hypnotique l’aidera à déprogrammer les schémas répétitifs/négatifs pour reprogrammer des schémas positifs et développer des capacités et des ressources nouvelles.

Mon travail à la fois de psychologue, psychothérapeute et d’hypnothérapeute propose une aide complète et efficace contre la jalousie.

Une première séance est nécessaire pour déterminer les motivations et les objectifs du travail thérapeutique le mieux adapté à la personne.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés