Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

L’hypnose de plus en plus demandée aujourd’hui,  reste cependant mystérieuse pour de nombreuses personnes. L’hypnose, méthode naturelle accessible par tous, est une aide aujourd’hui reconnu dans le...

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Nombreuses sont les femmes qui n’acceptent pas leur corps: sans raison apparentes, elles disent se trouver trop grosses ou trop maigres, avec trop ou pas assez de poitrine, un nez trop proéminent…

Elles n’aiment pas leur reflet dans le miroir qui les renvoie à leur incertitude, leurs souffrances. Leur regard critique n’est pas objectif et répond à des regards portées sur elles, à des souvenirs, des émotions…

POURQUOI CE DECALAGE ENTRE LA PERCEPTION DE SOI ET LA REALITE ?

Par rapport au décalage entre le réel et la perception, nous avons un extrême chez l’anorexique qui se perçoit comme énorme alors qu’elle est rachitique. Sa perception d’elle-même, à la fois psychique est corporelle, est déformée. Elle souffre de dysmorphophobie, c’est à dire d’une préoccupation excessive au sujet d’une partie ou de la totalité de son corps.

Les jeunes femmes anorexiques ne sont qu’un exemple car ce décalage entre la perception et la réalité touchent de nombreuses femmes.

Pourquoi certaines jeunes femmes, se voient différentes de ce qu’elles sont ?

Ces femmes critiquent leur physique dont elles ne perçoivent que les défauts. Elles sont cependant surprises de se voir en photo. A ce moment, la perception est autre car la photo met une distance avec le ressenti corporel. Nous avons à la fois, une image visuelle et une image sensorielle de notre corps, depuis le début de notre vie et peut-être même dans la vie utérine. Au contraire de l’image visuelle de notre corps, cohabite l’image sensorielle rattachée aux émotions, au ressenti du contour corporel, à la mémoire du corps, aux plaisirs et aux souffrances physiques, aux fantasmes et au schéma corporel inscrit dans notre psychisme. Ainsi que le décrit le Dr Nasio, psychiatre « nous ne nous voyons pas tels que nous sommes, mais tels que nous avons été aimés ou maltraités ». 

Selon le Dr Freud, certaines femmes ne s’acceptent pas et tendent d’atteindre  "l’idéal du moi", c’est à dire rejoindre le profil idéal qu’elles souhaitent avoir. Elles accordent une importance démesurée à leur apparence : plus elles se éloignées de leur « idéal du moi » et moins elles s’acceptent.  Elles font alors tout pour se rapprocher de ce modèle, souvent au détriment de leur corps ou de leur santé : régime, sport de façon excessive…

LES PREMIERS REGARDS

Le regard que les parents portent à leurs enfants, est essentiel pour l’acceptation de soi. Un regard positif renforce, rassure, permet de s’aimer et de croire en l’amour des autres. Cependant, regarder son enfant positivement est insuffisant, si ce regard est doublé d’angoisses ou de désirs inconscients ressentis par l’enfant. Par exemple, certains parents craignent de voir grandir leur enfant, et transfèrent inconsciemment sur lui leurs propres angoisses corporelles. De mêmes les parents d’un garçon qui souhaitaient une fille transmettent inconsciemment à ce dernier l’idée, qu’il n’a pas le corps satisfaisant qu’il devrait avoir.

Il est important que les parents fassent attention de ne pas envoyer de double messages comme « tu es belle comme tu es,  ma fille » et passer leur temps à faire des régimes et à rejeter leur propre corps.

QUE FAIRE POUR S’AIMER ?

LA PSYCHOTHERAPIE ANALYTIQUE travaille sur les causes et l’origine des malaises corporelles. Le(a) patient se libère, en osant enfin parler de ses angoisses et de son mal-être, ce qui lui ouvre de nouvelles voies pour avancer dans sa vie. Il peut comprendre les liens entre sa perception corporelle et son histoire familiale et  les souvenirs marquants de son enfance. La psychothérapie brève, centrée sur le corps, donne des outils pour s’accepter et mettre ses angoisses à distance.

L’HYPNOSE permet rapidement aux patients, en état de confiance modifiée, de se réconcilier avec soi, de reprendre confiance en soi et en son image. 


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés