Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Dernièrement, une directrice d’école de Pantin, se donne la mort par accumulation de travail. Ce drame n’est hélas pas unique puisque nous le retrouvons également chez les soignants, les policiers…...

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici

Suite à mon article sur les violences faites aux femme, il me semble intéressant de parler des pervers narcissiques, qui peuvent par leurs manipulations, contribuer  à ces souffrance.

Le fait d’être dans les griffes d’un(e) pervers narcissique est un motif très fréquent de consultation, car les médias abordent de plus en plus cette pathologie, ce qui permet aux victimes de se reconnaître.

Racamier, dans son livre « les perversions narcissiques », invente ce terme et ce concept analytiques dans les années 1980. Ce terme, est actuellement très utilisé, aussi, il est à noter qu’à trop l’employer, il est parfois utilisé abusivement.

QUEL EST LE PROFIL DU PERVERS NARCISSIQUES 

Les pervers narcissiques sont des manipulateurs, des menteurs, qui mettent leurs compagnes, leurs amis, leurs employés parfois, dans des filets dont il est difficile de se défaire. Ce sont des personnes qui peuvent être très séductrices et qui ont tendance à dévaloriser et à culpabiliser les autres, afin d’affirmer un pouvoir qu’il n’ont pas. Les victimes deviennent un objet de pouvoir pour eux, tout en leur faisant croire que tout ce qu’ils font, c’est pour « leur bien ».

Ils peuvent arriver, par des jeux de manipulation, à charmer l’entourage de leurs victimes, pour les détacher d’eux et les isoler. C’est un personnage toxique par leur manque d’émotions et de culpabilité. Au regard des autres et même des familles de victimes, ils jouent les bons, les fort, l’homme idéal, alors que leurs compagnes deviennent des insatisfaites, des abusives, des femmes qui n’arrivent pas à apprécier ce « qu’elles reçoivent ». C’est la raison pour laquelle, les femmes qui veulent quitter les pervers narcissiques n’arrivent pas à trouver du soutien autour d’elles, alors qu’elles en ont besoin pour échapper de ces relations destructrices. Elles se sentent sans valeur, du fait du jeu de destruction du pervers et dans l’emprise de leurs prédateurs.

Ce sont des personnes, qui ne reconnaissent jamais leurs torts, ne se remettent jamais en question, ce qui fait douter leurs conjointes, déjà affaiblies par la relation avec eux.

QUEL EST LE PROFIL DES VICTIMES ?

Du fait de leur histoire, certaines personnes sont dans un besoin affectif intense. Elles sont prêtes à tout pour obtenir l’amour dont elles ont manqué ou qu’elles ne se sentent le droit de mériter. C’est un trouble de la personnalité que l’on retrouve chez les dépendant(e)s affectives. Hélas, ce besoin d’amour les rend vulnérables et elles sont prêtes à tomber entre les griffes d’un homme qui sait les charmer, jouer les séducteurs.

Dans un premier temps, elles trouvent une grande satisfaction a partager leur vie et inconsciemment, entrent dans le jeu de ces hommes qui s’intéressent à elles et répondent à leurs besoins.

Le problème est que lorsqu’elles commencent à se rendre compte du piège dans lequel elles sont entrées, elles n’arrivent pas à en sortir seules. Ceci, en grande partie, parce qu’elles ont perdu confiance en elles et que leurs partenaires les maintiennent dans l’idée que sans eux, elles ne valent rien.

LE ROLE DU PSYCHOTHERAPEUTE

Un pervers narcissique vient surtout en consultation de couple.

S’il accepte de consulter, il doit être informé dans un premier temps, que le psychothérapeute ne juge pas mais a pour rôle de l’accompagner dans une meilleure compréhension de lui-même. Ses comportements et ses mécanismes inconscients devront être décryptés afin d’évoluer vers un changement et une évolution possible de son couple. Il est important que la psychothérapeute soit  confirmée et ait une expérience avec cette pathologie.

Quant à la victime, elle doit ressentir, qu’elle est entendue et comprise. Le travail thérapeutique se base en premier lieu, sur la réparation de sa faille narcissique et de sa confiance en elle-même. Ceci afin qu’elle sorte des schémas répétitifs, si elle devait refaire sa vie. Un travail de fond sera nécessaire pour lutter contre sa dépression et son vide interne qu’elle devra remplir par elle-même.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés