Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Dernièrement, une directrice d’école de Pantin, se donne la mort par accumulation de travail. Ce drame n’est hélas pas unique puisque nous le retrouvons également chez les soignants, les policiers…...

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici

Je vous souhaite une BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2019 porteuse de joie, de santé, de bonheur et de prospérité.


De nombreux maux du corps sont en lien direct ou aggravés par une souffrance psychisme, telle qu’un deuil, une séparation, un moment d’angoisse, un traumatisme, un problème de travail ou même un déménagement. Lorsqu’une personne vit des moments difficiles, ses défenses immunitaires sont diminuées.
Freud, neurologue viennois, a mis l’accent sur cette interaction entre psychisme et soma.

QU’EST CE QU’UN TROUBLE PSYCHOSOMATIQUE ?

L’on parle de troubles psychosomatiques lorsque suite à une douleur, après investigation médicale, aucune cause physiologique n’est détectée. Ce peut être le cas pour les maux de dos, les douleurs en général, les migraines, les troubles de la peau ou des voies respiratoires, troubles du sommeil, perte de l’appétit, troubles dépressifs...
Ces troubles du corps marquent un signal de détresse, lorsque le psychisme n’arrive pas à intégrer et à se défendre des événements qui surgissent dans sa vie. 

QU’EST CE QUE LE STRESS ?

Le stress est une réaction de l’organisme face à une situation qui lui est demandé mais qui le déstabilise. Il n’arrive pas à intégrer cette situation… alors le stress s’installe. 
Ce mécanisme de psychosomatisation se créait en trois poles et en trois phases:

  • la cause ou l’élément déclencheur 
  • la réaction de l’organisme ou stress réactionnel ((stress au travail, stress lié à l’environnement, stress réactionnel à une maladie, à un deuil, une séparation…)
  • le trouble psychosomatique, ou anxiété, ou crise de panique, ou dépression, ou trouble émotionnel, comme conséquence des élements précédents.

C’est la durée du stress qui détermine la possibilité du trouble psychosomatique. Il est, en effet, très difficile de ne pas subir de période de stress mais il vaut mieux que ce soit pour une courte période.

Certaines personnes, depuis très longtemps habitées et habituées au stress, n’ont pas conscience de leur état. Soit les troubles se limitent à des symptômes psychiques telles que la dépression ou des troubles névrotiques, soit elles sont plus sujettes aux troubles psychosomatiques.

LES PRINCIPAUX TROUBLES PSYCHOSOMATIQUES :

Ce sont des troubles qui atteignent la sphère ORL, intestinales ou la peau :

  • asthme, troubles pulmonaires
  • constipation, ballonnements, troubles intestinaux, maux d’estomac, diarrhée
  • eczéma, verrues, psoriasis, zona, herpès
  • douleurs dorsales ou autres, aigues ou chroniques
  • troubles de l’appétit
  • chute de cheveux
  • fibromyalgie
  • spasmophilie
  • maux de ventre (surtout chez les enfants)
  • bégaiement
  • sudation
  • aphonie
  • migraines
  • dépression, angoisses
  • éjaculation précoce ou trouble de l’érection
  • vaginisme…

Cette liste n’est pas exhaustive.

HYPNOSE ERICKSONNIENNE ET MAUX DU CORPS

Les patients consultent souvent après avoir fait le tour de spécialistes, qui leur ont confirmé, que rien de physiologique ne justifie leurs troubles. Ils sont souvent désespérés.

Dans tous les cas, je demande toujours aux  patients de pratiquer des investigations médicales, confirmant que le trouble est psychosomatique. Une collaboration avec le médecin traitant est possible, sur demande du patient.

 

Après un entretien permettant d’adapter un traitement adapté, l’hypnothérapeute/psychothérapeute établi une alliance thérapeutique basée sur l’écoute, le professionnalisme  et la confiance. Le nombre des séances est déterminé pendant cet entretien.

L’hypnose ericksonnienne, peut s’associer à tout traitement médical  pour en activer les effets.

L’hypnose ericksonnienne est une aide :

  • Par la rapidité des résultats obtenus sur les symptomes psychosomatiques. La personne en souffrance peut, retrouver un désir de mieux vivre en luttant contre les idées négatives et en permettant de les remplacer par des idées positives.
  • Elle peut également, en état hypnotique, retrouver le lien avec ses symptômes et modifier ses comportements  par rapport aux évènements douloureux.
  • Sous hypnose, le patient peut revisiter les évènements déclencheurs en lien avec sa souffrance et modifier la façon dont elle se positionne face à ce qu’elle a vécu.
  • Les séances traitent la souffrance psychique et aide à la diminution des     symptômes physiques, ainsi qu’à celle de la sensation de vide intérieur laissé par le sentiment de perte ressenti après un deuil, un traumatisme, une séparation, une perte de travail...
  • Elle permet la relaxation du corps, la gestion du stress et l’obtention d’un relâchement psychique.
  • Pour les douleurs, le travail hypnotique, permet d’anesthésier les parties corporelles qui font souffrir. Le praticien apprend des méthodes d’auto-hypnose qui permet de chez soi, le travail commencé en cabinet.

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés