Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

La douleur est un trouble complexe aux origines et aux formes multiples.

En priorité, il est essentiel de consulter un médecin pour connaître les aspects physiologiques de la douleur. Le patient doit être examiné médicalement et effectuer les explorations diagnostiques appropriées avant toute intervention psychologique ou hypnothérapeutique.

Une fois ce diagnostique établi, l’hypnothérapeute, souvent sur recommandation médicale,  peut intervenir comme  aide efficace pour agir sur la douleur.

COMMENT SE DEROULE LA SEANCE ?

Le premier entretien  sera consacré à l’évaluation des aspects physiques, sensoriels, comportementaux, affectifs, interrelationnels de la douleur. Le spécialiste demandera la personne de décrire la douleur,  l’histoire de la douleur, le moment de sa survenue, son évolution, ce qui contribue à sa diminution ou son augmentation, les soins précédents effectués et leurs effets, l’impact de la douleur sur les relations sociales, professionnelles, sur les loisirs et les relations de couple. Et même seront abordés les éventuels bénéfices secondaires de la douleur comme le besoin d’attention familiale, l’arrêt du travail, le repli sur soi…

Il sera également demandé une description précise la douleur : par exemple, si elle est chaude ou froide, grande ou petite, sa forme, sa localisation, sa couleur, si elle agit comme un coup de poignard, comme des pics ou un étau…

Toutes ces indications et ces métaphores recueillies seront utilisées pendant la séance d’hypnose, par l’hypnothérapeute qui pourra, selon les techniques utilisées,  tenter de modifier ces images pour lutter contre la douleur  et trouver une résolution aux différents problèmes la générant.

ORIGINES DE LA DOULEUR :

Les formes et les origines de la douleur sont diverses :

  • Douleurs psychiques comme la dépression. Les patients en souffrance développe une estime d’eux-mêmes et une valeur personnelle amoindries. Un renforcement du Moi est à prendre en compte dans le travail hypnotique. Par l’hypnose, ils apprennent une stratégie active de la gestion de leurs émotions et de leur vie, ce qui les soulage et leur permet de retrouver un sentiment de contrôle sur eux-mêmes.
  • Douleurs d’origine psychosomatique. Elles sont très en lien avec le stress ou l’anxiété et en dépendent: migraines, zona, arthrite, troubles dermatologiques, troubles respiratoires, acouphènes…  La séance d’hypnose les aide à gérer stress et anxiété afin de limiter et d’avoir le contrôle de leur douleur et de la poussée des symptômes.
  • Douleurs ponctuelles ou douleurs chroniques et resistantes : L’hypnose permet une anesthésie de la douleur. Celle-ci peut être complète ou partielle, selon les cas, car la douleur a également une valeur « signal » dont il faut tenir compte. Sous hypnose ericksonnienne, une anesthésie ou un grand soulagement de la douleur est cependant apporté.

 

La stratégie hypnotique employée et le nombre des séances sont définis lors de la première séance.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés