Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

L’hypnose thérapeutique est une pratique encore méconnue de beaucoup, alors qu’elle prend une expansion de plus en plus grande dans le domaine médical et hospitalier. Par exemple, nous avons appris cette semaine qu’une intervention du cœur avait été pratiquée sous hypnose. Cependant, il arrive encore qu’un au regard du grand public, l’hypnose donne lieu à de nombreuses peurs, des incompréhension et des fantasmes.

QU’EST-CE QUE LA REGRESSION HYPNOTIQUE ?

Il s’agit de répondre à la demande de certaines personnes qui, pour un meilleur développement personnel, veulent remonter dans le temps, vers leur enfance afin de revisiter les fondements de leur construction intérieure.   

Ces voyages au fond de soi, permettent de retrouver, à partir d’une impression, d’une peur, d’un symptôme, d’un traumatisme, d’une odeur, d’une musique, de souvenirs diffus, une réalité sensorielle. La régression hypnotique permet de revisiter le temps, d’être face à certains moments, évènements ou certaines personnes de son  passé et d’en revivre les émotions.

La mémoire du corps

Le corps possède une mémoire qui s’inscrit en chacun, créant des sensations, des impressions, des symptômes qui ne sont pas ou qui ne sont que partiellement décryptés par le conscient. Ces traces mémorielles inscrites dans le corps, peuvent être handicapantes, si elles  restent inconnues de conscient.  Avec l’hypnose, il est possible d’en retrouver le sens, de mieux les comprendre et de mieux se comprendre.

Sous état hypnotique, les souvenirs reviennent, vous pouvez retrouver le contexte d’une petite musique ou d’une odeur qui vous poursuivait, vous revoir enfant et être face à lui, lui parler, le toucher, le consoler…

Vous pourrez alors, vous sentir libéré de symptômes ou d’angoisses pesantes pour utiliser les nombreuses ressources retrouvés pendant regressions.

L’hypnose permet de partir pour des voyages intérieurs extraordinaires, une introspection, qui ouvrent des portes et des réponses souvent indispensables pour poursuivre sereinement son chemin de vie et débloquer des résistances internes.

IL EXISTE PLUSIEURS TYPES DE REGRESSIONS

Suite au premier entretien, en mes qualités de psychothérapeute, de psychanalyste rêve-éveillé et d’hypnothérapeute, j’adapte la profondeur de la régression en fonction de la personnalité et de la demande de chaque personne.

Il est possible, par une technique de dissociation, d’obtenir des régressions légères qui permettent de faire remonter rapidement et facilement à la conscience, des moments oubliés de sa vie, afin de les revivre.

Certaines régressions plus profondes permettent de remonter plus loin dans le temps et d’ouvrir des portes depuis longtemps refermées. Ainsi un consultant d’une cinquantaine d’années qui demandent à retrouver des souvenirs de sa petite enfance (cinq, six ans ou même moins), se sentira avoir l’âge qu’elle voulait retrouver. Le consultant est totalement absorbé par les sensations, les émotions, les lieux du moment car il projeté dans ce passé. « Il a cinq ans » et découvre, revisite le monde enfui et refoulés de son enfance. Il peut revivre des événements forts de sa vie comme si c’était la première fois. Nous savons que revivre des traumatismes aident à

Suit à cette séance et enrichi de ce qu’il a retrouvé dans cette remontée dans le temps, le consultant pourra construire son présent différemment et développer des possibilités qu’il  nous ne pensait pas posséder.

Ce pourra également être l’occasion d’explorer la genèse de ses comportements, et de corriger des peurs internes ou des conditionnements dont il voulait se défaire.

Vrais ou faux souvenirs ?

Nous savons que tous les souvenirs retrouvés ne sont pas forcément exacts car ils sont soumis à la déformation par notre sensibilité, nos émotions, notre éducation, nos croyances… Nous ne sommes pas dans une réalité consciente et la logique est différence mais Il est à noter qu’il en est de même lorsque nous sommes dans un état ordinaire de conscience. Tout est déformé par nos affects, nos désirs, nos rejets, nos peurs, nos attentes… L’objectivité n’existe pas.

Cependant, certains consultants ont pu démontrer la réalité de faits retrouvés sous hypnose, par des vérifications consécutives à la séance.

 

Mais de toute façon, je pense que la réalité des faits n’est pas vraiment un soucis. Ce qui compte, c’est notre construction subjective et non une réalité objective inatteignable.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés