Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik
Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Le Covid-19 apporte stress et anxiété, car il nous oblige à changer nos habitudes et à nous adapter à une nouvelle réalité.
Les changements sont pour chacun de vrais défis émotionnels, car à chaque...

Evelyne Ridnik

ADELI: 75 93 08976

Vous dormez mal pendant cette période de confinement et de Pre-déconfinement

Au début du confinement, le retard de sommeil et la fatigue accumulée ont permis de bien dormir.

Mais après ce temps de récupération, les angoisses liées au coronavirus sont apparues. Nous savons que pour bien dormir, il faut se sentir tranquille et bien psychiquement, ce ce qui n’est pas le cas pendant cette période anxiogène.

En plus des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes ou très matinaux, les nuits sont actuellement souvent emplies de cauchemars perturbants. Dans ce cas, la récupération par le sommeil est insuffisante et il arrive de se réveiller aussi fatigués qu’au coucher.

Pourquoi les troubles du sommeil :

Il est tout à fait normal que dans ces moments où notre vie est bouleversée, notre sommeil le soit également. Pourtant, certaines raisons renforcent les troubles du sommeil :

  • Du fait qu’elles savent qu’elles peuvent se lever plus tard le matin, certaines personnes regardent les informations en boucle, ce qui nourrit l’anxiété.
  • Si avant de s’endormir, elles abusent du temps passé devant la télévision, des séries ou des films, le cerveau est dans un état d’activité, qui empêche ensuite de s’endormir et de bien dormir.
  • Le manque de dépenses physiques gêne également l’endormissement. Il est important de faire au moins une demie heure de marche ou de sport dans la journée. Quelque soit  votre âge Il est toujours possible de trouver des cours de sport, de yoga ou de relaxation, sur internet.
  • La peur des cauchemars qui pourraient nous perturber.

Pourquoi nos nuits sont assaillies par des cauchemars ?

Nos nuits sont courtes et parfois assaillis par les cauchemars, souvent en lien avec le stress dû au coronavirus.

La nouvelle de la pandémie et de son évolution ont été un véritable traumatisme qui se manifeste la nuit sous forme de cauchemars. De plus, le fait d’imbiber toutes les informations données, le décomptes des malades et de morts, les manques de masques et de tests de dépistage, les avis contradictoires et souvent incompréhensibles, sont des facteurs anxiogènes qui infiltrent notre inconscient et notre imaginaire. Nous en trouvons des traces dans les cauchemars ou les rêves nocturnes.

Il est possible de lutter contre ses cauchemars en y repensant dans la journée, afin d’en changer les scénarios d’épouvante. On reprogramme ainsi son cerveau à modifier ses rêves. Nous remarquons ainsi que les cauchemars disparaissent.

Pour bien dormir

Pour baisser le stress :

  • il est nécessaire de faire au moins une demie heures de dépenses physiques, tous les jours.
  • Eviter les écrans et les informations le soir.
  • La lumière du jour est nécessaire car elle permet de maintenir notre horloge biologique et d’éviter que notre sommeil soit perturbé. Comme il nous est interdit de sortir, il est possible de compenser cette lumière en achetant une lampe de luminothérapie.
  • Il est nécessaire de se coucher a l’heure habituelle et ne pas reporter le sommeil. Il est difficile sinon, de s’endormir. De même trop dormir, en se levant tard le matin n’est pas nécessaire et créait un décalage et une désynchronisation de notre horloge interne.
  • Il est possible de faire une petite sieste de vingt minutes maximum, mais si l’on dort trop dans l’aprèsmidi, comment dormir la nuit ?
  • Il faut bien aérer la chambre et même dormir la fenêtre entrouverte.
  • Il est recommandé avant de dormir, de faire de la relaxation, de l’autohypnose ou de la visualisation afin de se déstresser et même d’orienter ses rêves.

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés

Doctolib Prendre rendez-vous en ligne