Psychothérapeute, Psychanalyste, Hypnose à Paris 9
Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Infos de la semaine

La confiance en soi est essentielle dans la vie à tous les niveaux : professionnel, relationnelle ou personnelle.

En effet, on la remarque dans des soirées amicales, au travail, dans des groupes ou dans des relations duelles. La façon de se comporter, la prestance, l’aisance, l’affirmation, la capacité à échanger et à prendre sa place marque la confiance en soi.

Au contraire, dans le cas de non-estime de soi, se remarque la timidité, l’inhibition, le malaise, la maladresse, la difficulté à prendre la parole, les phobies, les addictions, la panique ou la violence parfois.

La confiance en soi s’acquière dans la petite enfance

La capacité à réussir tout ce que l’on entreprend avec confiance et sérénité n’est pas innée. La confiance en soi s’apprend dès la toute petite enfance.

Les premiers éléments qui peuvent aider un enfant à avoir confiance en lui sont l’amour, l’intérêt, le respect, la confiance et la stabilité affective que peuvent lui apporter ses parents.

Ce n’est cependant pas suffisant. Il est important également que les parents permettent à un enfant de tenter ses expériences en ne faisant pas ou ne disant les choses à  sa place. Ainsi, il apprendra qu’il est capable de faire et qu’il n’est pas grave d’échouer dans une tâche ou de tomber lors d’un essai sportif. L’enfant apprendra l’effort en recommençant. Il repérera également quels sont ses points forts ou ses points faibles. C’est l’inscrire dans la réalité de la vie : on ne peut pas tout faire mais on peut toujours tenter et souvent réussir.

Thérapie de groupe et jeux de psychodrame

Dans les groupes de psychodrame qui regroupe au maximum huit personnes, s’alterne moments de paroles et de jeux psychodramatiques.

Dans les jeux où chacun évolue selon sa demande ou à la demande de ses partenaires, sont jouées et revécues des scènes du passé, de la réalité présente, de l’imaginaire.

En ressort une reconnaissance des problématiques avec la compréhension des conflits sous-jacents. Se joue et se rejoue les liens relationnels, le vécu au sein d’un groupe, les carences, les souffrances, les émotions, les questions, les rencontres…

Le psychodrame offre aux participants une scène où dans la spontanéité des jeux, s’expriment les émotions avant même que les mots ne s’y associent. Puis viennent les mots, la compréhension, l’élaboration.

Après le jeu, arrive le temps de l’échange ou chaque participant exprime son propre ressenti et tout ce à quoi le renvoie ces jeux. Les thérapeutes veillent à ce que chacun puissent s’exprimer. Les patients  constatent l’impact des évènements de leur vie sur la confiance en soi, leur place dans un groupe, comment être et rester soi-même dans un groupe, comment respecter les autres et se faire respecter, comment exister parmi les autres.


Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés