Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

L’anorgasmie est un terme qui marque l’absence d’orgasme ou de plaisir, aussi bien chez la femme que chez l’homme. D’ailleurs en général, tout ce qui concerne la sexualité dans un couple est toujours interactif et relève de causes essentiellement psychologiques, relationnelles et corporelles. Les troubles de l’homme peuvent retentir sur la sexualité de la femme et vis et versa. Les conséquences se mêlent dans le ressenti et le physique des deux partenaires. Je précise cela car il est fréquent d’entendre en consultations la culpabilité des consultants ou au contraire le déni de responsabilités.

Toutes les femmes souhaitent atteindre l’orgasme (pour elle et leur partenaire), et ont tendance à dramatiser le fait de ne pas y être arriver ou que ce ne soit pas systématique. La tension ou le stress qui s’ensuit n’aide pas au lâcher-prise nécessaire pour trouver le plaisir.

Quand aux  hommes, ils peuvent soit éprouver une difficulté à avoir une érection,  à éjaculer ou bien à arriver à éjaculer, mais sans orgasme.

Il est à noter la différence entre la frigidité ou impuissance (manque de désir) et l’anorgasmie (manque d’orgasme). Par contre une femme déçue ne pas éprouver de plaisir ou d’orgasme pendant les relations sexuelles peut, par démotivation,  devenir frigide et l’homme peut devenir impuissant.

Il existe deux formes d’anorgasmie : primaire pour les femmes qui n’ont jamais atteint l’orgasme ou secondaire pour celles qui ont déjà connu l’orgasme. L’anorgasmie primaire qui touche surtout les adolescentes ou les jeunes femmes, se résout avec le temps ou avec un partenaire attentionné.

LES CAUSES :

  • Comme je le signalais plus haut, les causes essentiellement psychologiques de l’anorgasmie sont renforcées par le stress ou les problèmes de couple. La sexualité est très en lien avec le psychisme qui influe sur la libido.
  • En cas de troubles de l’humeur suite à une séparation, un deuil, une perte de travail, un déménagement, de dépression, l’anorgasmie peut advenir.
  • Manque de préliminaires et diminution de l’excitation
  • Un apprentissage dévalorisant de la sexualité
  • Des rapports douloureux
  • L’histoire de vie de chaque partenaire peut expliquer l’anorgasmie. Ce peut-être suite à des traumatismes sexuels, des attouchements dans l’enfance ou à des  perturbations liées à un milieu incestuel.
  • Après une grossesse, il peut arriver que la sexualité soit perturbée pour un temps.
  • Un surpoids, une gêne corporelle ou un manque d’amour de soi.
  • Mésentente émotionnelle ou relationnelle entre les partenaires.
  • Un manque de confiance en soi et en son partenaire, une tendance à se dévaloriser ou une timidité peut être à l’origine de troubles sexuels.
  • L’âge des partenaires qui peut émousser le désir ou les sensations.
  • Certains médicaments (psychotropes), peuvent générer une anorgasmie.

CONSULTATIONS DE COUPLE :

Du fait que l’anorgasmie nuit au couple, il est utile de consulter un psychothérapeute de couple afin que chaque partenaire puisse s’exprimer sur son ressenti, ses frustrations, ses idées reçues de sur la sexualité, sa représentation de la sexualité idéale, que chacun prête à son partenaire  et ses blocages.

AIDE DE L’HYPNOSE :

L’hypnose peut être envisagée dans bien des cas et notamment pour la prise en charge de l’anorgasmie.

Dans un état de conscience modifié et guidé par la voix de l’hypnothérapeute, le consultant peut acquérir de nouvelles capacités et développer ses ressources profondes. Des suggestions diffusées sous forme d’images ou de métaphores luttent contre les blocages internes et lèvent le symptôme. De nouveaux comportements plus adaptés à la sexualités pourront se mettre en place.


Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés