Psychothérapeute, Psychanalyste,
Hypnose à Paris 9

Infos de la semaine !

L’hypnose de plus en plus demandée aujourd’hui,  reste cependant mystérieuse pour de nombreuses personnes. L’hypnose, méthode naturelle accessible par tous, est une aide aujourd’hui reconnu dans le...

Evelyne Ridnik

N° Adeli : 75 93 08976

Hypnose

« La première chose à faire en thérapie est de ne pas essayer de contraindre l’être humain à modifier sa manière de penser ; il est préférable de créer des situations dans lesquelles l’individu modifiera lui-même volontairement sa façon de penser. » Milton Erickson.

L’HYPNOSE ERICKSONNIENNE est un état de conscience modifié, induit par la voix de l’hypnothérapeute. Les paroles qui s’adressent à l’inconscient influencent la pensée, les idées, les sensations.

L’hypnose est un sujet varié et complexe, mais pour simplifier, nous donnerons la définition suivante :

L’hypnose est  un état naturel que nous rencontrons à plusieurs moments de la journée. Par exemple  lorsque nous sommes au cinéma ou en train de lire un roman et que notre esprit s’évade. Inconsciemment nous déconnectons de la réalité (entre le sommeil et la pleine conscience), pour la retrouver ensuite.

L’IMPORTANCE DE LA COOPERATION :

Dans une première séance, l’hypnothérapeute déterminera les motivations du consultant. Il est essentiel de sentir qu’il va coopérer avec l’hypnothérapeute pour arriver au but souhaité. Une non-coopération pourrait paraître étonnante, puisque le consultant fait tous les efforts pour être présent, cependant certains d’entre eux sont résistants et ont du mal à lâcher-prise.

C’est à l’hynothérapeute d’arriver à rassurer et à détendre suffisamment son patient pendant son discours pré-hypnotique, pour le mener à un état d’hypnose et le guider dans la direction des résultats. Il doit éliminer les aprioris irrationnels et faux sur l’hypnose.

FAUSSES IDEES A PROPOS DE L’HYPNOSE :

  • l’on dort pendant une séance d’hypnose : NON, sous hypnose une personne ne dort pas et peut même faire de signes avec le doigt ou parler si elle le désire. Au contraire de dormir, la personne sous hypnose est dans un état de relaxation qui l’aide à être plus réceptif que dans son état normal. Elle se souviendra, très nettement, après la séance de tout ce qu’elle aura entendu des paroles de l’hypnothérapeute.
     
  • L’on peut ne pas se réveiller si l’hypnothérapeute ne donne pas le signal du retour. Il n’est pas possible de rester trop longtemps dans un état hypnotique. De plus, en auto-hypnose, la personne revient à son état normal sans intervention du thérapeute.
     
  • L’Hypnothérapeute peut manipuler son patient : personne ne peut  faire faire à quelqu’un ce que son inconscient et ses valeurs morales n’acceptent pas. L’hypnose ericksonnienne prône le respect de la personne et de ses désirs. 

SES BUTS SONT DIVERSES :

  • obtenir un soulagement dans de nombreuses pathologies douloureuses
  • stopper des conduites addictives (tabac, nourritures, alcool, drogues…)
  • aider à la mémorisation, à la concentration
  • aider à se raccrocher à des émotions utiles (joie, bien-être, plaisir, désir…) et à se dissocier des émotions qui ne sont pas nécessaires (anxiété, tristesse, dépression)

Articles similaires

Derniers articles publiés

Catégories

Mots clés